Le mouvement des indignés


    L'ancien d'Indochine s'est suicidé pour le peuple Hmong

    Partagez
    avatar
    CommeUneOmbre
    Dev
    Dev

    Messages : 488
    Date d'inscription : 13/06/2011

    L'ancien d'Indochine s'est suicidé pour le peuple Hmong

    Message  CommeUneOmbre le Dim 8 Jan - 17:12

    L'ancien d'Indochine s'est suicidé pour le peuple Hmong
    12 décembre 2011 à 17h02


    Photo Philip BLENKINSHOP - H'MONGs persécutés via http://www.soldatsdefrance.fr/Dernier-acte-de-combat-d-un-grand-Soldat-de-France-le-Colonel-Robert-JAMBON_a920.html

    Le 27 octobre dernier, Robert Jambon mettait fin à ses jours au pied du monument aux morts d'Indochine de Dinan. Cet acte n'était pas neutre. Ce colonel en retraite âgé de 86 ans entendait ainsi dénoncer l'indifférence des autorités face au sort de la minorité Hmong au Laos, comme il a pu l'expliquer dans une lettre laissée avant son geste fatal.

    Robert Jambon, 86 ans, s'est tué le 27 octobre d'une balle dans la tête devant le Monument Indochine de Dinan, "laissant un mot reliant son acte à ce qu'il avait vécu là-bas", a indiqué à l'AFP une source policière. Dans cette lettre d'explication, l'ancien officier explique avoir tiré sa "dernière cartouche" pour exprimer sa "part de honte" devant "la lâche indifférence de nos responsables face au terrible malheur qui frappe nos amis" Hmongs.

    "Un acte de guerre" et non un suicide
    Dans sa lettre, Robert Jambon a précisé que son geste n'était "pas un suicide mais un acte de guerre visant à secourir nos frères en danger de mort". Il a choisi pour cela le Monument Indochine, élégant pagodon fabriqué au Vietnam, érigé en 2000 dans un square de la périphérie de Dinan par le Comité monument Indochine et inauguré par Jean-Pierre Masseret, alors secrétaire d'Etat aux Anciens combattants.

    Une population victime selon lui d'un véritable génocide
    Ancien des troupes de marine d'Indochine, le colonel Jambon avait tenté depuis plusieurs années d'attirer l'attention sur le sort des Hmongs, minorité chrétienne et pro-occidentale victime, selon lui, d'un "véritable génocide" depuis l'avènement de régimes communistes au Laos et au Vietnam en 1975.

    Un homme indigné
    Robert Jambon, qui avait combattu aux côtés de Hmongs durant la guerre d'Indochine (1950-54), s'est notamment indigné de la faible réaction de la France et des Etats-Unis à l'expulsion de Thaïlande vers le Laos, en décembre 2009, de quelque 4.500 réfugiés hmongs qui avaient fui le Laos communiste.

    Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, avait à l'époque déploré cette mesure "alors qu'existaient des solutions d'installation dans des pays tiers pour ces bénéficiaires du statut de réfugiés". Dix-huit organisations de défense des droits de l'Homme, tel Human Rights Watch et Amnesty International, avaient demandé à ce que le sort des rapatriés puisse être garanti pas des observateurs étrangers.

    Une affaire privée
    Un responsable du Comité, Loïc-René Vilbert, a précisé que Robert Jambon ne faisait pas partie de cette association. Son geste relève d'une "démarche individuelle tragique sur laquelle nous ne souhaitons pas communiquer. C'est une affaire privée", a-t-il déclaré. Le colonel Jambon avait été nommé officier de la Légion d'honneur à titre militaire le 12 août 1981 par le président François Mitterrand, et promu au grade de commandeur par Nicolas Sarkozy le 5 mai dernier. La répression visant les Hmongs au Vietnam et au Laos est régulièrement dénoncée par des organisations de défense des droits de l'Homme.

    AFP



    Source: http://www.letelegramme.com/local/cotes-d-armor/dinan/ville/dinan-l-ancien-d-indochine-s-est-suicide-pour-le-peuple-hmong-12-12-2011-1531867.php
    avatar
    CommeUneOmbre
    Dev
    Dev

    Messages : 488
    Date d'inscription : 13/06/2011

    Re: L'ancien d'Indochine s'est suicidé pour le peuple Hmong

    Message  CommeUneOmbre le Dim 8 Jan - 17:17

    Hommage au Colonel Robert JAMBON
    musique et chant: Jinlee



    Robert Jambon, 86 ans, s'est tué le 27 octobre d'une balle dans la tête devant le Monument Indochine de Dinan, "laissant un mot reliant son acte à ce qu'il avait vécu là-bas",

    "Après une période de découragement, j'ai décidé de jouer ma dernière carte, ou plus exactement, de tirer ma dernière cartouche.
    Dans ma tête. En d'autres termes, je vais me « faire sauter le caisson » pour expier ma part de honte et protester contre la lâche indifférente de nos responsables face au terrible malheur qui frappe nos amis Lao. Ce n'est pas un suicide mais un acte de guerre visant à secourir nos frères d'armes en danger de mort. Quant à vous les gouvernants sans honneur, vous, les grands « médias » sans courage et vous, les « collabos » sans vergogne, je vous crache mon sang et mon mépris à la gueule ! Je demande parton à tous ceux qui m'aiment pour le chagrin que je vais leur causer."


    Colonel Robert Jambon



    Source: http://www.youtube.com/watch?v=7sSHBVPIbu8
    avatar
    CommeUneOmbre
    Dev
    Dev

    Messages : 488
    Date d'inscription : 13/06/2011

    Re: L'ancien d'Indochine s'est suicidé pour le peuple Hmong

    Message  CommeUneOmbre le Dim 8 Jan - 17:22

    Robert Jambon a tiré 'sa dernière cartouche' de dépit
    PIERRE AUZIAS (avec J.-P. A.), 05/01/2012, 06 h 00


    Il était Commandeur de la Légion d'honneur. (© D.R)

    Le colonel Robert Jambon s'est donné la mort le 27 octobre dernier à Dinan (22) dans un mausolée dédié aux combattants du Laos. Il a été inhumé à Riols dans l'intimité de sa famille avec des représentants du peuple H'mongs cher à son cœur.

    Ce n'est que quelques jours après son geste de désespoir que la famille a découvert une lettre expliquant son geste de désespoir qu'il a intitulée 'Ma dernière cartouche'.

    On y découvre alors un homme profondément blessé par les douleurs d'un peuple qu'il a côtoyé durant ses deux campagnes en Indochine. Dans cette lettre, on trouve un soldat qui ne peut admettre l'abandon auquel doivent faire face les H'mongs, eux qui se sont battus pour la France dans les années 50.

    "Je vais me faire sauter le caisson pour expier ma part de honte !"

    C'est en 2001 que l'ancien militaire découvre avec horreur une situation qu'il n'avait jamais imaginée. Et qu'il n'accepte pas. Cette année-là, 4 200 H'mongs enfermés depuis des décennies dans des camps de regroupement sont livrés à leurs bourreaux Lao-Viets et exécutés "afin d'améliorer les relations commerciales entre le nouveau régime du Laos et de la Thaïlande." Il va écrire au président de la République, à Jacques Chirac, à des philosophes. Il n'a jamais eu de réponses.

    N'en pouvant plus, il a donc choisi d'en finir, avec fracas. Il s'est justifié à sa façon dans un long courrier dans lequel il n'épargne rien ni personne. Et avec des mots d'une rare dureté, il a dit tout son dégoût. Et tout son amour pour sa famille. "Après une période de découragement, j'ai décidé de jouer ma dernière carte ou, pus exactement, de tirer ma dernière cartouche. Dans ma tête. En d'autres termes, je vais me faire sauter le caisson pour expier ma part de honte et protester contre la lâche indifférence de nos responsables face au terrible malheur qui frappe nos amis du Laos. Ce n'est pas un suicide, mais un acte de guerre visant à secourir nos frères d'armes en danger de mort. Quant à vous, les gouvernants sans honneur, vous les 'grands' médias sans courage et vous les collabos sans vergogne, je vous crache mon sang et mon mépris à la gueule."

    Les obsèques de Robert Jambon se sont déroulées à Riols où une très forte représentation laotienne qui contenait très difficilement son émotion s'était déplacée pour rendre hommage à l'un des rares à avoir pris leur défense.



    Source: http://www.midilibre.fr/2012/01/05/robert-jambon-a-tire-sa-derniere-cartouche-de-depit,439654.php

    Contenu sponsorisé

    Re: L'ancien d'Indochine s'est suicidé pour le peuple Hmong

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 13 Déc - 13:19