Le mouvement des indignés


    Bankrun 777

    Partagez
    avatar
    Provencracie
    Dev
    Dev

    Messages : 1068
    Date d'inscription : 12/06/2011

    Bankrun 777

    Message  Provencracie le Ven 16 Sep - 14:35

    Bankrun 777

    facebook : https://www.facebook.com/event.php?eid=202473603148704
    vendredi 7 octobre au 7 décembre,
    ---------------------------------------------------------

    Suite à l'appel au bankrun du 15 Septembre 2011 de La Dissidence et proche des un an du bankrun du 7 Décembre 2010...

    ON REMET CA, APPEL AU BANKRUN!!!

    ...pour un baroude d'honneur qu'ils n'oublieront pas! à enchaîner le 7
    Octobre, 7 Novembre et le 7 Décembre pour fêter les 1 an du Bankrun du 7
    Décembre 2010!

    Montrons à la Banque que nous l'avons clairement identifiée comme nuisible à la souveraineté des peuples et à l'équité!

    Que nous sommes décidés à ne pas rembourser la dette "racket" et que
    nous avons la volonté de récupérer l'émission monétaire! Ils feront la
    plonge!

    Et désormais, sueront pour leur salaire!

    Finissons-en avec les intermédiaires!

    pour en savoir plus:

    -BankRun du 15 Septembre " https://www.facebook.com/event.php?eid=210476745675924 "

    ACA:Abstention Citoyenne Active(event et groupe): https://www.facebook.com/event.php?eid=134616206601082

    La Dissidence: http://la-dissidence.org/

    équidémos: http://www.equidemos.org/

    StopBanque: http://stopbanque.blogspot.com/

    "Convergences" ( le forume de La Dissidence ): http://www.forum-convergences.com/

    Souvenez-vous! Bankrun 2010 http://www.bankrun2010.com/ ("RÉVOLUTION ! LE 7 DÉCEMBRE 2010 ON VA TOUS RETIRER NOTRE ARGENT DES BANQUES !"
    http://www.facebook.com/event.php?eid=101996426533405 )


    Ad skype: stopbanque

    mail: stopbanque@hotmail.fr

    ---------------------------------------------------------------------------------------------

    Mode d'emploi pour un BankRun:

    " Cette initiative citoyenne ne propose pas de fermer son compte
    courant "bêtement" et ne plus pouvoir faire ses opérations ( bien que
    nous pensons que c'est ce qu'il faudrait pouvoir faire à terme et
    "forcer" à la fondation d'une banque nouvelle: citoyenne, équitable et
    solidaire ) mais de retirer la somme d'argent vous permettant de tomber à
    0euro à votre dernier ordre permanent, facture ou domiciliation.

    Par contre, pour que cette démonstration soit remarquable et "impose"
    de mois en mois un vrai rapport de force, il faut clôturer ses comptes
    secondaires ( épargnes ) ( et n'oubliez de prévenir de cette clôture une
    semaine à l'avance! ).
    Si vous éprouvez une insécurité ou un
    manque de confort, étant donné que vous devez de toutes façons réserver
    pour les grosses sommes: commandez les! La banque ne peut pas vous le
    refuser, allez à la banque le 7, retirez cette somme et sans quitter la
    banque et prendre de risques, déposez cette argent à votre coffre.

    Vous pouvez loué ce coffre dans la banque même où vous clôturé votre
    compte épargne, l'argent que vous aurez déposé dans votre coffre ne
    rentre plus dans les comptes de la banque.
    Vous pouvez également
    dirigez vos capitaux vers des banques coopératives (sous réserve de bien
    vous renseigner) comme par exemple: La NEF (France), La BAS (suisse) ou
    ( conseillé ) investir cette épargne dans des valeurs intrinsèques:
    métaux (or, argent, cuivre...), des terres arables, de l'immobilier ( à
    bon prix! ) dans les zones rurales « désertées », etc etc... des
    solutions alternatives et solidaires supplémentaires sont en cours de
    réflexions et nous attendons toutes propositions ou idées allant dans ce
    sens...
    Réitérez cet acte tous les mois jusqu'en 2012 et faisons-en
    la voix du peuple: Rassemblons nous autours de cette simple idée tant
    que nous n'obtenons pas tribune et que des réformes économiques, voir un
    référundum, n'ont pas lieu: c'est votre droit le plus légitime! Gardez à
    l'esprit que votre épargne sous forme d'écriture informatique pourrait
    être "endommagée" et le fiduciaire dévalué dans un avenir plus ou moins
    proche, pensez vraiment à l'investir dans des valeurs intrinsèques.

    "Il existe notamment l’assurance des dépôts. En cas de faillite d’une banque, l’Etat assure les
    dépôts des particuliers à hauteur de 70000 euros. Peu de gens ont des
    montants supérieurs sur leur compte, donc tout le monde est largement
    couvert."

    Cette action nécessite une prise de conscience. Une
    participation collective et solidaire aux propositions d'alternatives
    qui s'ouvrent à nous: C'est un Devoir!

    erratum: Nous vous
    conseillons fortement de laisser "carrément" tomber les banques
    alternatives ( nef, bass, ... ), les coffres et de ne pas avoir
    confiance à l'assurance des dépôts qui ne pourra rembourser tout le
    monde ou en deçà des sommes prévues et dues en cas de crise majeure.
    Pour résumer, nous vous conseillons de vous concentrer sur la solution
    des valeurs intrinsèques, l'or et l'argent métal.

    ---------------------------------------------------------------------------------------------

    Stopdistrib': (

    > SENSIBILISEZ SUR LES BÉNÉFICES EXCESSIFS DE LA GRANDE DISTRIBUTION!
    > INFORMEZ SUR LA PRATIQUE DES "MARGES ARRIÈRES" ( qui tue les PME )!
    > SENSIBILISEZ SUR LES MODES DE CONSOMMATIONS ALTERNATIFS (AMAP, SEL, Le POTAGER FAMILIALE, Monnaie Locale, ...)
    > NON AU GASPILLAGE ( Et à l’obsolescence programmée ): OUI A LA SOLIDARITÉ!
    > INFORMEZ SUR L'ORIGINE DE LA DETTE DES ÉTATS, sur Le "Vol": la
    spéculation sur les matières premières de la Banque JP Morgan ( Blythe
    Masters )...
    > INVITEZ A PARTICIPER AU BANKRUN et sensibilisez
    sur "Nos Poisons Quotidiens" ( exemple: aspartame. ) et les dérives
    "éthiques" des multinationales!


    Mode d'emplois & Mode d'actions en préparation...


    L'Abstention Citoyenne Active:

    Par opposition à l'abstention passive, l'abstention active se considère
    comme un acte politique, mûrement réfléchi permettant d'affirmer que le
    système parlementaire représentatif actuel, sorte de chèque en blanc,
    ne répond pas au vote de chacun des citoyens et qu'il ne faut pas le
    cautionner. Ses partisans prônent la stochocratie ou bien le mandat
    impératif qui permet de destituer les élus s'ils ne respectent pas leurs
    engagements ou leurs promesses.

    Notre arme "politique" dans notre abstention active: Le Boycott.

    Le boycott est plus que jamais un véritable moyen de pression dont
    disposent les consommateurs "citoyens" qui se sentent responsables et
    conscients de leurs achats et de leur santé.

    Devenir acteur de
    la consommation (consomm'acteur) conduit à se poser la question de
    savoir ce que l'on cautionne à travers son acte d'achat. Le boycott en
    est l'une des conséquences qui donne du contenu à l'abstention active.
    L'autonomie souhaitée entrainant le boycott des "produits et services"
    dont se servent les oligarques pour nous contrôler et volés nos
    souverainetés: une dictature de la croissance exponentielle.

    La
    décision de consommer et de faire confiance au système est un choix
    individuel. Chacun a la possibilité, la liberté, le droit (et je
    rajouterais, le devoir) de choisir à qui il va donner son argent et
    alimenter une politique qui détruit ses acquis. Bien qu'il soit
    insignifiant à l'échelle individuelle, le pouvoir d'acheter ou non tel
    ou tel produit ou de participer ou non à évènements politiques est
    considérable lorsqu'il est démultiplié par des milliers ou des dizaines
    de milliers de consommateurs déterminés.

    Les motivations du
    boycott peuvent être multiples, mais dans les conditions actuelles c'est
    notre seule arme pour rétablir un rapport de force et se faire
    entendre!

    Cependant le boycott est une arme difficile à manier.
    Le choix de la cible est déterminant. En outre, l'action de boycott ne
    doit gêner que la cible et nuire le moins possible aux autres acteurs de
    l'économie équitables et responsables.

    Et si l'on faisait du boycott une arme politique ?

    Le boycott est une arme efficace et qui a fait ses preuves. Pourquoi ne pas en faire aussi un moyen de lutte politique ?

    Une minorité active, surtout quand elle ne dispose pas d'accès aux
    grands médias, doit pouvoir se faire entendre et même convaincre une
    partie de la majorité passive de la justesse de la cause qu'elle défend.
    Si elle y parvient, elle peut être en mesure de faire pression sur un
    gouvernement pour qu'il infléchisse sa politique.

    Les
    équilibres budgétaires et économiques sont sensibles. Il n'est qu'à voir
    les débats qui mobilisent les experts lorsque les prévisions de
    croissance sont revues à la baisse, ne serait-ce que de 0,5%.


    Si 10% de la population gelaient 20% de son "pouvoir d'achat", l'impact
    serait de 2%. Les boycotteurs auraient ainsi entre les mains un moyen de
    pression énorme sur le pouvoir en place, à un niveau beaucoup plus
    important que les leviers politiques et économiques dont il dispose
    habituellement.

    le boycott des Quatre Piliers de notre
    asservissement: la "Banque" ( et son complexe industrialo-militaire), la
    Grande Distribution (multinationales/Big Pharma/), les syndicats (ce
    par quoi nous pourrions commencer pour envoyer un signal fort...) et les
    élections de la pseudo-démocratie représentative ainsi que leurs
    campagnes qui coûtent des millions d'euro!

    Donnons-nous en les moyens par notre autonomie et notre solidarité retrouvée.

    ---------------------------------------------------------------------------------------------

    Tranformer ses économies en valeurs intrinsèques, l'Or et l'argent:

    L'or et l'argent sont des valeurs refuges, sures et stables depuis 5000ans.

    L'or et l'argent métal ne seront jamais des bulles financières, ils sont l'Argent.

    Dans des temps pas si lointains, la monnaie devait être étalonnée à
    l'or pour exister et nous connaissons les dérives du capitalisme depuis
    qu'elle ne l'est plus.

    L'or et l'argent posséder par le peuple est un rapport de force entre lui et les élites.

    L'or et l'argent vous permettent de déplacer vos économies dans le temps d'une façon la plus simple et pragmatique.

    L'or et l'argent sont soumis actuellement a de fortes spéculations,
    cela ne dois pas vous empêcher d'en acheter. Le but est de protéger, et
    cela, seuls le potager, la maison et l'or peuvent le faire: des valeurs
    simples et sures!

    Nous achetons aujourd'hui avec une once d'or le même produit à valeur égale, en qualité et quantité, qu'il y a 5000 ans...

    L'or que vous acheter et mettez de côté, affaiblit le pouvoir et la domination de la Banque sur nos modes de vie.

    A travers l'or, si petite soit votre part, vous êtes un actionnaire
    objectif du monde et vous protéger le fruit de votre travail.

    ---------------------------------------------------------------------------------------------

    L'émission monétaire, la véritable souveraineté des peuples:

    "Donnez-moi le droit d'émettre et de contrôler l’argent d’une nation, et alors peu m’importe qui fait ses lois."

    Mayer Anselme ROTHSCHILD, banquier

    "Je n'ai encore jamais vu personne qui puisse justifier, par la logique
    et la raison, que le gouvernement fédéral emprunte son propre argent
    ... Je pense que le temps viendra où les gens demanderont que cela
    change. Je pense que le temps viendra dans ce pays où nous serons
    blâmés; vous et moi, et tous les autres membres du Congrès, pour n’avoir
    rien fait et pour avoir laissé subsister un système aussi stupide."

    Wright PATMAN, membre démocrate du Congrès (1928-1976), président du comité de la Banque et de la Monnaie (1963-1975)

    "Lorsqu'un gouvernement est dépendant des banquiers pour l'argent, ce
    sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent
    te situation, puisque la main qui donne est au-dessus de la main qui
    reçoit. [... ] L'argent n'a pas de patrie; les financiers n'ont pas de
    patriotisme et n'ont pas de décence ; leur unique objectif est le gain."

    Napoléon BONAPARTE, empereur français (1769-1821)

    "Celui qui contrôle le volume de l’argent dans notre pays est maître
    absolu de toute l'industrie et tout le commerce ... et quand vous
    réalisez que le système tout entier est facilement contrôlé, d'une
    manière ou d'une autre, par quelques hommes tout puissants, vous n'aurez
    pas besoin qu'on vous explique l’origine des périodes d'inflation et de
    dépression."

    James A. GARFIELD, président des Etats-Unis, 1881, assassiné

    "Le gouvernement devrait créer; émettre, et faire circuler toutes les
    devises et tous les crédits nécessaires pour couvrir les dépenses du
    gouvernement et des consommateurs. En adoptant ces principes, d'immenses
    sommes d'intérêts seraient épargnées aux contribuables. Le privilège de
    créer et d'émettre de l’argent n'est pas seulement la prérogative
    suprême du gouvernement, mais c'est aussi sa plus grande opportunité
    créative."

    Abraham LINCOLN, président des Etats-Unis de 1860 à 1864, assassiné

    L'émission monétaire est à la souveraineté des peuples, ce que le tirage au sort est au fondement de la démocratie.

    Sans la dette, résultante des intèrêts des emprunts des états aux
    banques privées, la France est en excédent, et a remboursée déjà une
    fois l’entièreté de sa dette.

    Les hommes politiques corrompus,
    Les "réservoirs d'idées" au pouvoir supra national, le FMI, les banques
    centrales et privées, nous vendent de la peur, de la terreur mais
    d'avantage et dans ce processus de propagande mondialiste: de la
    culpabilité. Ils nous vendent: notre part et notre faute dans la crise
    puisqu'ils acceptent les termes de défaites financières privées qui
    emportent l'économie publique et donc sociale, les marchés ne régulant
    rien seuls, en prenant, comme règle, comme acquis, jamais remit en
    question, un dogme, une idéologie du néo-libéralisme et son "système"
    résumé en deux mots: "de croissance exponentielle": l'émission monétaire
    appartient aux banques centrales privées. Point! à la ligne, passons au
    sujet suivant, circulez! Y'a rien à voir!

    Qui contrôle l'émission monétaire, contrôle par définition l'inflation et la déflation: l'équation est simple.

    Une règle empirique de l'économie (courbe de Phillips ) est que plus
    l'inflation est basse, plus le chômage est haut. Il faut donc jouer
    d'inflation pour réguler le chômage. L'inflation n'est pas un problème
    pour le peuple, ni même pour la croissance quand les salaires sont
    indexés sur l'inflation. L'inflation ne touche finalement que ce qui ne
    circule pas; ce qui sert à la spéculation. Et notamment la spéculation
    "stratégique" à la baisse en période de crise ( coup d'état sous forme
    économique, confirmé par les révélations des assassins économiques ) qui
    profite à une hyper-classe déconnectée des peuples et dont des franches
    anciennes ont de "théories", des idéologies malthusiennes; eugénistes;
    avancées, cohérentes avec l'ensemble de leurs actions anti-peuples dont
    leur vole le plus abjecte qu'est celui de notre émission monétaire! Dans
    cette logique, les banquiers internationaux n'ont aucuns intèrêts à
    créer, supporter, indexer, laisser de l'inflation quand cela est
    nécessaire, cela baisse la valeur de leur accumulation abstrait
    d'argent, et dévitalise leurs moyens de spéculation. Pour résumé, leur
    mot d'ordre est planche à billet et chômage de masse pour sauver leurs
    intèrêts personnels, rien d'autre...

    Ce vol est d'une loi, la
    loi Giscard/Pompidou aussi appelée loi Pompidou/Rothschild, adoptée en
    1973 dans un silence total des médias et sans demander bien évidement,
    poser la question au peuple, cette question ayant directement avoir avec
    leur souveraineté et leurs libertés. Prétextant un abus du pouvoir
    régalien que conférait l'émission monétaire aux mains de l'état,
    maudissant cela après en avoir profiter et ne trouvant que comme
    solution, non pas réguler l'émission monétaire, mais de priver le peuple
    de ce droit fondamental de battre monnaie, et de le déplacer dans les
    mains privées des barons voleurs, encore moins susceptibles de mieux
    s'en servir et surtout, encore plus difficiles et complexes à réguler.
    Cela dépasse une erreur politique et est un complot factuel aux
    arguments et solutions fallacieux pour voler un acquis social
    déterminant et permettre à moyen terme le démantèlement des
    états-nations.

      La date/heure actuelle est Ven 28 Juil - 8:49