Le mouvement des indignés


    Le salariat, un esclavage moderne ?

    Partagez
    avatar
    CommeUneOmbre
    Dev
    Dev

    Messages : 488
    Date d'inscription : 13/06/2011

    Le salariat, un esclavage moderne ?

    Message  CommeUneOmbre le Sam 23 Juil - 23:38

    Ce petit sketch (un programme court produit par Canal +) a le mérite de poser brillamment en 1:30 une problématique très dense et complexe : le salariat est-il une forme plus subtile d’esclavage ?



    Les auteurs de ce sketch sont ceux des Guignols de l’Info, et chacun y verra donc assez spontanément une position de gauche, tournée vers l’anti-capitalisme. Dans l’entretien ci-dessous, André Gorz, philosophe, journaliste et co-fondateur du Nouvel Observateur décédé en 2007, pose en profondeur les tenants et aboutissants de cette position, qui nous paraît radicale aujourd’hui mais qui figurait pourtant, rappelle-t-il, dans les revendications de la CGT voilà une trentaine d’années.

    http://www.lesperipheriques.org/ancien-site/journal/10/fr1043.html

    Néanmoins, un texte de Jean Robin, publié sur Enquête & Débat (voir lien ci-dessous), montre qu’on peut être libéral tout en assimilant le salariat à de l’esclavage. L’auteur écrit notamment, sans ambiguïté : "Le salariat, mode de gestion principal du capitalisme, est fondamentalement malsain, en ce qu’il crée une relation hiérarchique entre patron et employé, au lieu de considérer les hommes d’égal à égal." Loin de la solution anti-capitaliste d’André Gorz, Jean Robin propose de généraliser le travail indépendant. S’il ne va certainement pas aussi loin dans son texte qu’André Gorz dans l’analyse et les concepts, son jugement insolite a le mérite d’installer le débat en-dehors des clivages idéologiques traditionnels.

    http://www.enquete-debat.fr/archives/les-capitalistes-sont-en-partie-responsables-de-lanti-liberalisme




    source :
    http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/le-salariat-un-esclavage-moderne-31081

      La date/heure actuelle est Sam 21 Oct - 8:23