Le mouvement des indignés


    Les géants du Web contre un projet de loi anti-piratage

    Partagez
    avatar
    Provencracie
    Dev
    Dev

    Messages : 1068
    Date d'inscription : 12/06/2011

    Les géants du Web contre un projet de loi anti-piratage

    Message  Provencracie le Ven 18 Nov - 12:56


    Google, Facebook, Twitter, eBay, etc. Les géants du
    Web parviendront-ils à faire plier les parlementaires américains? Un
    projet de loi émanant d'Hollywood déclenche une vague de protestation.


    Pas contents du tout, les grands noms d’Internet. Ils jugent économiquement
    dangereux le double projet anti-piratage actuellement en préparation au
    Sénat américain. Ils se sont même offert une page dans le New York Times
    pour dire leur mécontentement.

    De quoi s'agit-il ?
    Deux projets de loi - le Stop Online Piracy Act (SOPA) et le
    Protect IP Act – prévoient de lutter contre le piratage de musique et de films.
    Ces textes permettraient de faire disparaître du Web les sites qui proposeraient le
    moindre lien vers de la musique ou des films piratés.
    En cas d’infraction, la justice américaine pourrait ordonner
    le « déréférencement » d’un site Web. On effacerait son adresse (du
    type www.site.com). Il ne resterait plus que
    l’adresse IP du serveur. Le site serait également effacé des moteurs de
    recherche. Ses revenus publicitaires et autres pourraient être immédiatement
    coupés.

    Une arme de destruction massive mise au point par les studios de
    Hollywood. Un véritable bulldozer juridique à côté duquel notre loi
    Hadopi semblerait presque permissive.

    Les studios américains veulent lutter notamment contre le streaming,
    le visionnage de films et de séries sur le Web de manière illégale… Un sport très
    pratiqué par les internautes du monde entier.

    Google dégaine sa nouvelle carte : elle est musicale
    Par ailleurs, Google vient de lancer son service "Google Music".
    Au programme : 13 000 chansons que l'on peut télécharger (environ 1 dollar
    le morceau), faire écouter gratuitement (une fois) à ses amis à travers le réseau social
    Google+, que l'on peut synchroniser entre son ordinateur et son
    smartphone Android. Voici : "Google Music".


    Pour l’instant, cela ne fonctionne qu’aux Etats-Unis.

    Autre particularité : les artistes indépendants pourront vendre directement leurs chansons sur Google Music. Google entend bien s’imposer sur ce marché de la musique en ligne aux côtés des poids lourds du secteur : Apple, Amazon et autres Spotify.


    sources : FRANCE INFO - 18 11 2011

    ecouter l'emission

    http://www.franceinfo.fr/high-tech-web/nouveau-monde/les-geants-du-web-contre-un-projet-de-loi-anti-piratage-449267-2011-11-17

      La date/heure actuelle est Jeu 27 Juil - 16:55