Le mouvement des indignés


    Attention manip : le "pacte 2012" de "l'Institut pour la Justice" par Maitre Eolas

    Partagez
    avatar
    Provencracie
    Dev
    Dev

    Messages : 1068
    Date d'inscription : 12/06/2011

    Attention manip : le "pacte 2012" de "l'Institut pour la Justice" par Maitre Eolas

    Message  Provencracie le Lun 14 Nov - 14:55

    Attention manip : le "pacte 2012" de "l'Institut pour la Justice"

    Par Eolas le Samedi 12 novembre 2011 à 13:48 :: Actualité du droit
    :: Lien permanent

    Depuis quelques jours, un appel à signer un “Pacte pour la justice” en vue de l’élection présidentielle de
    2012 circule sur internet, émanant de l’Institut pour la Justice (IPJ),
    que mes lecteurs connaissent bien, hélas pour eux.

    Dans un premier temps, j’ai consacré à cette initiative le traitement
    que je réserve à toutes celles de l’IPJ, c’est-à-dire mon plus profond
    mépris.

    Mais je dois reconnaître que l’IPJ est en train de réussir son coup,
    avec sa méthode habituelle : mettre en avant la douleur d’une victime
    qui se défend de mettre en avant sa douleur, des affirmations que rien
    ne vient étayer si ce n’est la parole de la victime, étant entendu que
    quiconque est contre est un salaud qui méprise la douleur d’un père, un
    droit de l’hommiste bobo naïf, et bien évidemment l’ami du crime.

    J’ai quand même été quelque peu soulagé de constater que sur la
    centaine de personnes qui m’ont signalé ce lien, la plupart avaient une
    approche méfiante et voulaient des explications. Car des explications,
    ce fameux message n’en contient pas le début d’une. Le lire avec un
    minimum d’esprit critique ne peut que révéler cette évidence, mais vous
    allez voir qu’il est fait justement pour neutraliser d’entrée votre
    esprit critique.

    Puisque la justice, qu’invoque l’IPJ, mais seulement dans son
    intitulé, exige un débat ou chaque point de vue peut s’exprimer, je vais
    donc répondre à ce message, par des faits, des explications, des
    arguments, bref, par la Raison. Je suis désolé de devoir apporter une
    réponse critique à Joël Censier, dont je ne puis que comprendre la
    douleur et la colère, c’est une position que je n’apprécie nullement.
    Mais c’est lui qui a choisi de porter son histoire dans un débat public
    et d’en faire un argument politique. Je respecte ce choix, mais il
    entraine des conséquences, dont celle de devoir supporter la critique.
    .../...

    extrait et sources : lire la suite de l'article
    http://www.maitre-eolas.fr/post/2011/11/12/Attention-manip-:-le-pacte-2012-de-l-Institut-pour-la-Justice

    Auteur : Maitre Eolas

      La date/heure actuelle est Mar 17 Oct - 1:57