Le mouvement des indignés


    Hessel : Après l’Indignation, l’Appel de l’espérance

    Partagez
    avatar
    Provencracie
    Dev
    Dev

    Messages : 1068
    Date d'inscription : 12/06/2011

    Hessel : Après l’Indignation, l’Appel de l’espérance

    Message  Provencracie le Lun 31 Oct - 3:35



    Après l’Indignation, l’Appel de l’espérance




    Posted on 27 octobre 2011





    Au delà du message porté, je trouve que
    cette initiative illustre les avantages à dresser un pont entre les
    générations. Les jeunes apportent leur force et leur détermination et
    les plus âgés, leur sagesse, leur expérience et leur recul.
    Le chemin de l'espérance de Stéphane Hessel et Edgar Morin


    60 pages en petit format, 5 € en librairie. Dommage que la version
    électronique de ce livre ne soit pas diffusée gratuitement. L’humanité
    aurait sans doute à y gagner.

    Voie politique de salut public


    En guise d’introduction, voici ce que nous dit la quatrième de couverture :

    Notre propos est de dénoncer le cours pervers d’une
    politique aveugle qui nous conduit aux désastres. Il est d’énoncer une
    voie politique de salut public. Il est d’annoncer une nouvelle
    espérance.
    Inutile de s’attarder sur la partie « dénonciation » déjà abordée
    sur ce site. Avant de résumer les propositions des auteurs, précisons
    que ces derniers ne souhaitent pas fonder un nouveau parti ou se rallier
    à un ancien. Bien qu’ils souhaitent voire s’opérer une régénérescence à
    partir des quatre sources qui alimentent la gauche (libertaire pour la
    liberté des individus, socialiste pour l’amélioration de la société,
    communiste pour la fraternité communautaire et écologiste pour notre
    lien à la nature). Ils souhaitent contribuer à la formation d’un puissant mouvement citoyen.
    Par ailleurs, ils ne considèrent pas leurs propositions comme
    exhaustives et sont ouverts à la critique, aux compléments et
    remaniements.

    Mondialiser et démondialiser


    L’un des grands principes est de savoir à la fois mondialiser dans le sens d’une intersolidarité
    des pays pour faire face aux dangers planétaires (guerres,
    écologie,…) et de fécondités culturelles tout en conservant les
    identités et autonomies locales. Et démondialiser pour donner toute sa place à l’économie sociale et solidaire.

    Propositions pour le Monde



    • Faire la liste de ce qui doit croître et décroître
      parmi les domaines tels que les énergies renouvelables, nucléaire,
      industrie de la guerre, humanisation des mégapoles, agriculture
      industrialisées,…
    • Tout mettre en oeuvre pour résoudre la tragédie israelo-palestinienne qui influence d’autres conflits à l’échelle planétaire.
    • Mettre à profit l’apport moral et spirituel d’autres civilisations (notamment asiatiques) et faire une synthèse du meilleur de toutes les civilisations. Cela pourrait permettre d’aboutir à une symbiose refoulant l’idée de choc ou guerre de civilisation.
    • Refondre l’ONU et mettre en place des instances planétaires de décision pour mettre en place une gouvernance mondiale afin de s’attaquer aux problèmes vitaux (écologie, prolifération d’armes, famines, spéculation financière,…).

    Propositions pour la France



    • Politique du bien vivre : renverser l’hégémonie de
      quantitatif sur le qualitatif, dé-bureaucratiser, dé-compétitiviser,
      dé-compartimenter, favoriser ce qui va à l’encontre des multiples
      dégradations causées à la qualité de l’air, de la nourriture, des eaux, à
      la santé et au climat, réduction de la pollution publicitaire qui
      prétend offrir séduction et jouissance dans et par des biens superflus,
      réhumanisation des villes et revitalisation des campagnes.
    • Revitalisation de la solidarité : créer des Maisons
      de la Fraternité dans les villes moyennes et grandes, instituer un
      Service civique de la fraternité, dérobotiser les travailleurs des
      administrations et des entreprises, favoriser la réhabilitation des
      jeunes délinquants encore à l’âge plastique plutôt que les mettre en
      prison (véritable couveuse de la criminalité et délinquance).
    • Politique de la jeunesse : nous solidariser avec les problèmes de la jeunesse et reconnaître la dignité de tous les jeunes rejetés.
    • Remoralisation : faire régresser l’hégémonie du
      profit (source de corruption), revitaliser les solidarités, restaurer
      par l’exemple (voir sévérité) la moralité des administrateurs et
      fonctionnaires d’Etat, comme toutes les professions ayant une fonction
      sociale (médecins, enseignants, magistrats, élus,…). Création d’un
      Conseil d’Etat éthique qui programmerait en outre un enseignement de la
      bienveillance confucéenne pour ceux qui voudraient embrasser une
      carrière publique comportant responsabilité et/ou pouvoir.
    • Le travail et l’emploi : restaurer la communication
      entre les secteurs compartimentés et autoriser initiatives créatrices
      et participation de tous à l’ensemble du résultat, adapter les horaires
      en fonction de l’intérêt, fatigabilité, sécurité du travail, supprimer
      l’âge limite de la retraite pour les professions passionnantes. Mettre
      en place des aides stimulant la création et développement de toute
      activité contribuant à la qualité de vie.
    • Polyréforme économique : l’économie plurielle


      1. Développer l’économie sociale et solidaire
      2. Développer l’économie équitable (réprimer et supprimer les intermédiaires prédateurs, favoriser les AMAPs)
      3. Développer l’économie verte
      4. Toute la politique doit intégrer la problématique écologique
      5. Etat investisseur social (il doit s’engager dans un New Deal français)
      6. Réduire la compétitivité mais maintenir la concurrence (taxer les
        marchandises importées dont le bas prix est dû à la surexploitation de
        travailleurs privés de libertés)
      7. Juguler la spéculation financière (interdiction des paris sur les
        fluctuations de prix, loi antitrust, suppression des paradis fiscaux)
      8. Développer les subventions à l’agriculture et à l’élevage fermiers
        et biologiques (plutôt qu’à l’agriculture et à l’élevage industrialisés)
      9. Accorder une bourse aux familles défavorisées



    • Politique de la consommation : création d’une carte
      alimentaire comportant des réductions de prix (différence prise en
      compte par l’Etat) permettant aux défavorisés d’accéder à une nourriture
      saine, fraîche et goûteuse. Créer un Office public de la consommation
      qui éduquerait et protégerait les consommateurs (contrôle des publicité
      et des produits). Favoriser l’agriculture maraîchère autour des villes.
      Renoncer à consommer en hiver les fruits d’été.
    • Inégalités : constitutions de 3 conseils permanents


      1. Un Conseil permanent de lutte contre les inégalités : élévation
        annuelle des revenus les plus bas et l’abaissement des revenus les plus
        hauts, bouclier fiscal de protection des démunis, construction intensives de logements.
      2. Un Conseil permanent chargé d’inverser le déséquilibre
      3. Un Conseil permanent traitant des transformations sociales et humaines



    • Réformer en profondeur l’éducation : restituer leur
      dignité aux éducateurs, inverser la tendance des suppressions de
      postes, fournir à chaque élève les moyens d’affronter les problèmes de
      la vie de personne, de citoyen et de Terrien, enseigner l’humanisme,
      orienter les maîtres les plus expérimentés et volontaires vers les
      classes des zones les plus difficiles.
    • Favoriser la culture esthétique (littérature, musique, peinture,…) pour nous aider à vivre poétiquement (et regarder l’horreur en face).
    • Reforme de la politique et revitalisation de la démocratie
    sources : http://anousdejouer.net/2011/10/27/apres-lindignation-lappel-de-lesperance/

      La date/heure actuelle est Sam 19 Aoû - 15:04