Le mouvement des indignés


    Communiqué de presse de l’APSES du 13 juin 2011

    Partagez
    avatar
    Provencracie
    Dev
    Dev

    Messages : 1068
    Date d'inscription : 12/06/2011

    Communiqué de presse de l’APSES du 13 juin 2011

    Message  Provencracie le Mar 14 Juin - 20:07

    <blockquote class="spip">

    Communiqué de presse de l’APSES du 13 juin 2011 :

    Après des pro­gram­mes reje­tés, le minis­tère veut passer en force sur les épreuves du bac­ca­lau­réat en SES.

    En reje­tant à une large majo­rité les pro­jets de nou­veaux
    pro­gram­mes de ter­mi­nale en Sciences Économiques et Sociales, le
    Conseil Supérieur de l’Éducation a envoyé le 9 juin un mes­sage clair au
    Ministère et au groupe d’experts. Ce camou­flet inter­vient après que
    le nou­veau pro­gramme de pre­mière ait réussi l’exploit de faire la
    quasi una­ni­mité contre lui de la part des uni­ver­si­tai­res, des
    syn­di­cats ensei­gnants, des ensei­gnants et des syn­di­cats lycéens.

    Ce vote sou­li­gne l’impasse que cons­ti­tue le pas­sage en force sur
    la réforme des pro­gram­mes et également sur les trans­for­ma­tions
    pré­ci­pi­tées et en cati­mini des épreuves du bac­ca­lau­réat, sans
    aucune consul­ta­tion de la com­mu­nauté éducative. Les futurs
    bache­liers ES et leurs famil­les seront ainsi heu­reux d’appren­dre que
    l’on trans­forme radi­ca­le­ment et à la va-vite les épreuves de la
    dis­ci­pline cen­trale de la série ES (coef­fi­cient 7 ou 9 selon le
    choix de spé­cia­lité), sans que les nou­vel­les moda­li­tés soient
    tes­tées dans les clas­ses comme cela était pour­tant le cas lors des
    réfor­mes pré­cé­den­tes.

    En outre, les nou­vel­les épreuves, en mino­rant les capa­ci­tés
    d’ana­lyse des docu­ments et en consa­crant la pré­pon­dé­rance de
    ques­tions de simple réci­ta­tion de cours, vont à rebours de ce qui est
    demandé pour réus­sir dans l’ensei­gne­ment supé­rieur et cons­truire
    sa citoyen­neté. Elles se tra­dui­ront par un recul de la réflexion
    per­son­nelle des élèves, de leur capa­cité à cons­truire une
    argu­men­ta­tion nuan­cée, et par un bacho­tage encore plus impor­tant
    qu’aujourd’hui. Et que dire du ren­for­ce­ment du risque de frau­des à
    l’examen lors­que les épreuves sont de plus en plus rédui­tes à une
    res­ti­tu­tion des connais­san­ces ?

    L’APSES appelle d’ores et déjà les ensei­gnants de SES à contour­ner le pro­gramme de pre­mière dès sep­tem­bre 2011,
    un pro­gramme que plus d’un ensei­gnant sur deux a dénoncé comme
    inap­pli­ca­ble par la signa­ture d’une péti­tion deman­dant son report
    et sa refonte, sans que le minis­tère ne prenne en compte cette
    pro­tes­ta­tion sans pré­cé­dent. Le vote néga­tif du CSE sur les
    pro­gram­mes de ter­mi­nale ren­force la demande d’une réé­cri­ture de
    l’ensem­ble des pro­gram­mes de SES du cycle ter­mi­nal. L’APSES demande
    également au Ministère un mora­toire sur la réno­va­tion des
    épreuves du bac­ca­lau­réat et la mise en place d’une véri­ta­ble
    concer­ta­tion avec les ensei­gnants.


    </blockquote>

      La date/heure actuelle est Jeu 21 Sep - 8:50