Le mouvement des indignés


    La non violence

    Partagez

    Marc

    Messages : 177
    Date d'inscription : 27/06/2011

    La non violence

    Message  Marc le Dim 21 Aoû - 12:58

    Nous (des Indignés) inutile de préciser qui a dit ceci ou qui a dit cela, avons eu un débat sur la non viloence.

    La non violence est inscrite ont dit certains dans les gênes des indignés.

    Cependant la vilence est inscrite dans les gênes des marseillais.

    Il est donc difficile d'être Indigné marseillais

    Je pesne avoir écouté et entendu les arguments des non violents: si massivement la population adopte une attitude de réclammation de ses droits dans la non violence elle l'obtiendra.

    Voici les miens en citant des exmples concrets

    a) dans mon boulot, pour des économies chimériques on a viré les vaguemestres (facteurs internes) on avait 20 kilos de corrier à descendre et autant à monter chaque jour en ESCALIER depuis seulement .... 9 mois, le temps que le patron veulent bien réparer l'ascenseur.
    aa) Les pourparles non violents ont d'abord prévalu.
    On a appris par la suite que le patron avait l'argent de la réparation mais qu'il contait l'utiliser pour des projets absurdes mais le faisant mousser auprès de s propre hiérachie

    ab) dans un second temps les violent sont entrés en actions, ils ont saboté l'asenseur du patron qui s'y est retrouvé bloqué, on a du appeler les pompiers

    COMME PAR MIRACLE, UNE SEMAINE PLUS TARD L'ASCENSEUR DU COURRIER ETAIT REPARE

    b) en juin 2009, un certain syndicvat après TROIS ans de procédures jufdiciares parvient à faire appliquer la loi. Les magazins de plan de campagne seront fermés le dimanche.
    Le médef envoie des mercenaires (non politisés, aucune conscience politique, juste le sens de la monnaie sonnante et térbuchante) saccager les locaux de ce syndicats. L'action se fait sous le regard et sous l'inaction des forces de l'"ordre".

    Début juillet: le syndicat en question, comprenant des dockers (donc vous avez deviné de quel syndicat il s'agit) saccage les locaux du Medef à Marseille QUI N'OSE PAS PORTER PLAINTE.


    La loi de fermeture du dimanche a été appliquée, jusqu'à la dernière loi.

    J'en pense que la violence dure n'est pas une solution, mais qu'à Marseille elle a un caractère non destructeyur, une vielle habituden comme une tappe un peu forte dans le dos et que dans ce type de ville elle me semble adaptée.

    D'ailleurs la loi autorise la légitime défense qui est de la violence. Pourquoi serions nous plus royaliste (plus anti violence) que le roi (que ce que la loi prescrit) ?

      La date/heure actuelle est Mar 22 Aoû - 22:37