Le mouvement des indignés


    Le dollar-roi prêt à être détroné

    Partagez
    avatar
    Provencracie
    Dev
    Dev

    Messages : 1068
    Date d'inscription : 12/06/2011

    Le dollar-roi prêt à être détroné

    Message  Provencracie le Mer 27 Juil - 2:07

    Le dollar-roi prêt à être détroné

    On n'a jamais été aussi près du 2 août…L'échéance américaine pèse sur les
    marchés qui se montrent mal à l'aise face à l'absence apparente de
    progrès vers une augmentation du plafond de la dette ; à commencer par
    celui des changes ou règne peu ou prou le dollar-roi. Un accord devrait
    être conclu à la dernière minute, mais il faut s'attendre à ce que les
    marchés calment leur instabilité en se reportant sur les devises refuges
    telles le yen et le franc suisse - après la devise nipponne, la devise
    helvétique s'est ainsi hissée à un nouveau record face au billet vert -
    qui tirent en ce moment comme jamais dans l'histoire monétaire leur
    épingle du jeu ; au point d'inquiéter leurs responsables pour les
    conséquences économiques de la cherté de leur devise...
    La situation à Washington est d'autant plus surveillée que les agences
    de notation ont menacé de réviser à la baisse leur évaluation de la
    dette américaine. Cela infligerait un dommage irréparable à la
    réputation des Etats-Unis sur les marchés de capitaux, et les
    conséquences à long terme pourraient être aussi graves que pour un
    défaut de paiement, avertissent les analystes ! Après avoir tenté
    vainement de se mettre d'accord pendant le week-end, démocrates et
    républicains se sont mis à travailler sur deux plans distincts, sans
    qu'aucun accord ne semble se dessiner ? Un compromis doit être trouvé
    avant le 2 août, faute de quoi le Trésor américain risquerait le défaut
    de paiement, comme la Grèce. Un comble. Mais selon un analyste, la
    réaction du marché se complique par le rôle de valeur-refuge du dollar,
    comme des Bons du Trésor américain, pour les investisseurs inquiets à la
    recherche d'un investissement sûr. Si le flou politique actuel, les
    abaissements de notes de la dette américaine par les agences de notation
    - qui serait le premier de son histoire, a averti Obama - et les
    politiques budgétaires laxistes sont négatives pour le billet vert,
    l'incertitude croissante dans le monde empêche le dollar de chuter, en
    référence aux conséquences potentielles d'un défaut des Etats-Unis mais
    aussi à la situation en Europe. Le revoilà, notre vieux Continent… Après
    l'annonce jeudi d'un accord entre dirigeants européens sur une nouvelle
    aide à la Grèce, les marchés attendent de voir la manière dont le plan
    va être mis en application. Mais, sans attendre, Moody's a abaissé en
    réponse lundi de trois crans la note d'Athènes, à « Ca », à un seul cran
    seulement du défaut de paiement…Misère.

    lire la suite : http://conjoncture.blogs.challenges.fr/archive/2011/07/26/le-dollar-roi-pret-a-etre-detrone.html
    date 26 juillet 2011
    auteur : Dominique Thiébaut
    avatar
    Provencracie
    Dev
    Dev

    Messages : 1068
    Date d'inscription : 12/06/2011

    Re: Le dollar-roi prêt à être détroné

    Message  Provencracie le Mer 27 Juil - 2:19

    Dette américaine : plafond relevé ou non, que se passera-t-il ?

    Par La Rédaction de MoneyWeek, le 26 juillet 2011


    Harry Reid, chef de la majorité démocrate au Sénat, juge déplorables les
    négociations entre démocrates et républicains concernant le relèvement
    du plafond de la dette américaine. Il semble peu probable cependant que
    les parlementaires du Congrès ne parviennent pas à se mettre d’accord au
    dernier moment afin d’éviter un défaut de paiement. Mais que se
    passera-t-il au juste lorsque le plafond sera relevé ?

    Les Etats-Unis ont atteint le 16 mai dernier le plafond de la dette fixé par
    le Congrès (14 294 milliards de dollars). Grâce à des astuces
    techniques, le Trésor a pu continuer à payer ses dettes arrivant à
    échéance jusqu’ici. Mais à partir du 2 août, il ne le pourra plus.
    L’Amérique sera alors en défaut de paiement.


    Une augmentation du niveau maximal autorisé de la dette de 2 000
    milliards de dollars (ce qui permettra seulement au gouvernement
    d’emprunter jusqu’aux présidentielles de fin 2012) ne va pas pour autant
    rendre fous de joie les investisseurs.

    Cela signifie en effet que le volume de la dette augmente continuellement. Les détenteurs de bons
    du Trésor ont de quoi être inquiets, surtout que le ratio d’endettement
    par rapport au PIB ne cesse d’augmenter lui aussi.

    our faire court, le pays s’endette plus vite qu’il ne croît. Sur le long terme,
    une dégradation de la note de crédit des Etats-Unis (actuellement AAA)
    est probable tant que les Américains n’auront pas de politique de
    réduction des déficits claire. Les agences de notation ont déjà prévenu
    les responsables américains en ce sens.

    JPMorgan Chase a récemment interrogé ses clients pour savoir ce qu’ils s’attendaient à observer en
    cas de défaut de paiement, même de quelques jours, des Etats-Unis. Les
    investisseurs résidents pensent que les taux d’intérêt des obligations
    américaines augmenteraient alors de 0,37 point. Mais les investisseurs
    étrangers, qui détiennent plus de la moitié des dettes américaines,
    pensent que les taux prendraient au moins un demi point (passant ainsi
    par exemple de 3% à 3,5%).

    Une telle augmentation gonflerait les
    intérêts à payer sur les nouvelles dettes émises de plus de 7,5
    milliards de dollars par an. Le coût pour refinancer les dettes
    actuelles pourrait ainsi progresser de 71 milliards de dollars par an.
    Rien ne dit d’ailleurs qu’une hausse du taux d’intérêt ne soit que
    temporaire.

    Avec la faiblesse actuelle de la reprise aux
    Etats-Unis, la seule possibilité serait alors de faire marcher la
    planche à billets. Cela signifie en contrepartie un affaiblissement du
    dollar et une hausse de l’inflation.
    R.C. avec J.L.D.


    sources : http://www.moneyweek.fr/20110758712/actualites/actu-economie/dette-etats-unis-plafond-relevement-consequences/
    date 26 juillet 2011
    avatar
    Provencracie
    Dev
    Dev

    Messages : 1068
    Date d'inscription : 12/06/2011

    Re: Le dollar-roi prêt à être détroné

    Message  Provencracie le Mer 27 Juil - 2:24

    Dette : Lagarde demande aux États-Unis d'agir vite

    La nouvelle directrice du Fonds monétaire international a appelé
    Washington à «trouver vraiment une solution». Elle a aussi demandé aux
    Européens d'appliquer «rapidement» le plan contre la crise de la dette.



    Dans le dossier de la dette, le temps est un luxe que les États-Unis
    comme l'Europe ne peuvent plus s'offrir. Tel est le message adressé ce
    mardi par Christine Lagarde, la directrice du Fonds monétaire
    international. Saluant le plan contre la crise de la dette grecque
    présenté jeudi par les dirigeants européens, la Française a dit espérer
    «que ces mesures courageuses seront également suivies aux États-Unis et
    qu'une action dans le domaine budgétaire interviendra aussi rapidement que possible».

    À Washington, «l'horloge avance irrémédiablement et il faut vraiment
    trouver une solution», a insisté Christine Lagarde. Démocrates et
    républicains n'arrivent pas à trouver un accord sur la dette américaine,
    alors qu'il faut relever avant le 2 août le montant maximal que l'État
    peut emprunter sur les marchés (le plafond de la dette). Sans quoi les
    États-Unis ne pourront pas rembourser les investisseurs.
    «Avoir un défaut de paiement ou un abaissement important de la note attribuée à
    la signature des Etats-Unis, serait un événement très, très, très
    grave. Pas pour les Etats-Unis seulement, mais pour l'économie mondiale
    en général», a souligné la dirigeante du FMI. À plus long terme, le FMI a
    demandé lundi aux États-Unis de remettre «la dette publique sur un
    chemin viable». La dette américaine était considérée jusqu'il y a peu
    par les investisseurs comme un investissement «sans risque».
    S'il est prouvé le contraire, les conséquences pourraient être incalculables.
    Les Etats-Unis «ne peuvent faire défaut sur leurs obligations», a
    déclaré John Boehner, un responsable républicain au Congrès. «Les
    emplois et l'épargne d'un trop grand nombre d'Américains (seraient) en jeu.»

    Menace de «turbulences»


    L'Europe n'est pas en reste. Après le sommet de jeudi, les dirigeants de la zone euro ne
    doivent pas relâcher leurs efforts, a prévenu Christine Lagarde: «Le
    plan a été salué par les marchés financiers,
    comme le montrent le renforcement de l'euro et la baisse des écarts de
    taux sur les obligations de la périphérie. Mais les turbulences
    pourraient facilement réapparaître. C'est pour cette raison qu'il est
    essentiel que les engagements du sommet soient mis en oeuvre
    rapidement».

    Problème: le plan doit être soumis aux parlements
    nationaux pour validation. «Cela va se faire dans les semaines à venir.
    Cela ne se produira pas du jour au lendemain parce que, comme c'est
    souvent le cas dans beaucoup d'économies développées de l'hémisphère
    Nord, le mois d'août est relativement calme. Et les parlements sont
    fermés», a reconnu le directrice du FMI. Mais les Européens n'ont pas le
    luxe de prendre leur temps. Je pense qu'il y a une attente qui fait que
    les choses doivent avancer et être mises en oeuvre, non seulement par
    les pays directement concernés mais aussi par les gouvernements qui ont,
    comme je l'ai dit, tenu leurs promesses.»

    Pour aider à juguler la crise de la dette, le FMI a déboursé 330 milliards de dollars à ce
    jour, a rappelé par ailleurs Christine Lagarde. Au vu de cette somme, le
    FMI pourrait bien devoir réclamer de nouveaux fonds à ses pays membres,
    a admis sa directrice: «Dans un futur pas si lointain, nous aurons sans
    doute à nous intéresser à cette question».

    lire la suite / sources : http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/07/26/04016-20110726ARTFIG00449-dettes-lagarde-demande-aux-etats-unis-d-agir-vite.php
    date 26 juillet 2011
    auteur : Par Guillaume Guichard
    avatar
    Provencracie
    Dev
    Dev

    Messages : 1068
    Date d'inscription : 12/06/2011

    Re: Le dollar-roi prêt à être détroné

    Message  Provencracie le Mer 27 Juil - 11:34

    Le scandale qui peut ruiner l’économie mondiale

    Vous n’avez sans doute pas encore entendu parler du “Foreclosure Gate” ? Ne vous inquiétez pas, ça va venir...
    Ils avaient lancé les alertes, quelques articles ici...

    http://www.pixelartese.com/forum/worldrevolution/banques-vers-un-gigantesque-%27foreclosure-gate%27

    Contenu sponsorisé

    Re: Le dollar-roi prêt à être détroné

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 19 Nov - 19:43