Le mouvement des indignés


    Les petits métiers : le crieur de rue

    Partagez

    Sondage

    Les petits metiers : crieur de rue, cette action vous plait elle ?

    [ 3 ]
    100% [100%] 
    [ 0 ]
    0% [0%] 

    Total des votes: 3

    renaud

    Messages : 25
    Date d'inscription : 03/07/2011

    Les petits métiers : le crieur de rue

    Message  renaud le Sam 9 Juil - 11:19

    Crieur de rue, ça pourrait être une bonne idée d'actions...non ?
    Qui plus est cela pourrait aussi cadrer avec le 14.
    Bon après il faut bien savoir tenir un auditoire, voire avoir des aptitudes de comédien, pas forcément évident.

    http://www.rue89.com/2011/07/08/il-gueule-tout-haut-ce-que-les-lyonnais-pensent-tout-bas-208822
    Il y a une vidéo (diaporama), l'article et je reproduits ce que je suppose le programme d'un dimanche :

    La criée du dimanche



    Acte 1 : « L'appel à la clameur ». « Etre réunis ici
    ensemble pour échanger de la parole libre, en 2011 sous Sarkozy, est-ce
    que ça mérite de la clameur ? » « Ouaiiiiiiis ! » répond l'auditoire,
    passé en quelques instants de trois à cent personnes, et chaud comme le
    sable d'une plage en été.

    Acte 2 : « Les rapports humains ». Celui qui s'est
    érigé en ministre en charge des Rapports humains, « nouvelle institution
    libre, indépendante, alternative au repli sur soi et à l'abrutissement
    télévisuel » obtient que chacun fasse la bise à trois inconnus, puis une
    « génuflexion qui permet de pomper l'énergie tellurique de la
    Croix-Rousse » avant un grand saut en l'air, libératoire comme un cri
    dans le désert.
    Acte 3 : « La criée des messages ». Ce
    dimanche-là, à part le poème de Raoul sur sa vieille mère - dont
    c'était la fête -, rien qui ne marque les esprits. Petites annonces,
    blagues et tirades politiques se partagent ses petits papiers.
    D'ailleurs, prévient Gérald, « Si vous vous ennuyez, c'est pas forcément
    de ma faute. »

    Acte 4 : Commentaire libre de l'actualité du quartier. Dénoncer
    les promesses non tenues, le copinage des élus pour une poignée
    d'artistes et leur dédain des initiatives vraiment populaires n'était
    pas, initialement, son cœur de métier. Plus il était black-listé par les
    politiques, plus Gérald a porté haut sa liberté de parole.

    Acte 5 : « La colère, ce truc qu'on aurait un peu
    oublié » dans notre civilisation du « think positive », où « on aurait
    plus le droit de la mettre dans l'espace public, alors du coup on fait
    des dépressions et on va se soigner chez H&M, ou chez le psy… » La
    colère est un cri collectif géant qu'aucun enregistreur ne peut
    retranscrire.
    avatar
    Provencracie
    Dev
    Dev

    Messages : 1068
    Date d'inscription : 12/06/2011

    Re: Les petits métiers : le crieur de rue

    Message  Provencracie le Sam 9 Juil - 11:29

    Renaud

    cheers cheers cheers cheers

    ++ fete :
    tu as crée le 1000eme message du forum !!
    il est de toute beauté sunny
    avatar
    Paco

    Messages : 94
    Date d'inscription : 22/06/2011

    Re: Les petits métiers : le crieur de rue

    Message  Paco le Ven 15 Juil - 20:45

    Ton idée me plait. On pourrait peut-être la mettre en rapport avec cette autre idée de Lisa:

    http://democratie.exprimetoi.net/t333-les-boites-a-colere#1224

    Amitiés

    Contenu sponsorisé

    Re: Les petits métiers : le crieur de rue

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 17 Oct - 1:52