Le mouvement des indignés


    agissement voyoucratique de la democratie représentative a Mayotte

    Partagez

    MOUSSA

    Messages : 8
    Date d'inscription : 20/06/2011

    agissement voyoucratique de la democratie représentative a Mayotte

    Message  MOUSSA le Jeu 7 Juil - 18:24

    MAYOTTE, OU LE VRAI VISAGE DE LA RÉPUBLIQUE COLONIALE




    Mayotte est une petite île de 40 km de
    long située entre Madagascar et le continent africain, dans
    l’archipel des Comores. Elle est devenue le 101 ème département
    français le 1 er avril 2011, du moins aux yeux des autorités
    françaises, car aux yeux de la communauté internationale il en est
    autrement. En effet en 1975 lors du vote pour l’indépendance des
    Comores[sup]1[/sup],
    la France a arraché Mayotte à ses 3 îles sœurs, au mépris des
    lois internationales[sup]2[/sup]
    qui imposent le respect de l’intégrité des frontières issues de
    la colonisation.


    Cette technique du coucou consistant à
    s’installer de force a déjà été condamnée une vingtaine de
    fois par l’ONU. L’empire colonial français n’a que faire de
    ces réprimandes non contraignantes face aux intérêts
    géostratégiques sur place[sup]3[/sup] :
    contrôle du canal du Mozambique où passent les pétroliers, grandes
    oreilles pour l’écoute sur le Sud de l’Afrique, port en haut
    profonde en cas de conflit…

    Comme dans toute histoire coloniale, il
    y a quantité d’injustices, mais j’aimerais insister ici sur la
    politique de déportation massive employée. Aucun système
    d’expulsion n’est éthique ni tolérable, mais celui de Mayotte
    remporte la palme française dans le genre!

    Pour faire simple vis-à-vis des lois
    internationales, les français qui ne sont donc pas chez eux ici
    expulsent des comoriens de leur propre territoire au nom de la loi
    française… Ceci constitue un déplacement forcé de populations
    contre leur gré, ce qui est un crime contre l’humanité passible
    de la Cour Pénale Internationale[sup]4[/sup]!
    Quand ont vous dit qu’impossible n’est pas français…




    DE LA POLITIQUE DE DEPORTATION




    Les 3 dernières décennies ont vu les
    îles des Comores sombrer sous les méfaits habituels de la
    Françafrique avec ses dictateurs marionnettes de la DGSE ou du
    célèbre Bob Dénard[sup]5[/sup].
    La politique de déportation massive est poussée par la croissante
    politique du chiffre.

    Faisons honneur à la politique du
    ministère de l’intérieur et parlons chiffres un peu : en
    2010, record battu avec 26405 expulsions (dont 6400 mineurs) [sup]6[/sup]
    sur une population d’environ 200 000 habitants. Près de 50%
    de la population est de nationalité comorienne avec une grande
    majorité de « Klandestins ». La présence accrue de la
    Police Aux Frontières (personnel plus que triplé ces dernières
    années) fait peser un stress quotidien sur les comoriens. Ces
    contrôles ont de nombreuses conséquences directes à commencer par
    un problème d’accès aux soins, les dispensaires étant vides les
    jours de rafle importante.




    Au niveau des luttes en faveurs des
    sans papiers, il existe certes quelques organismes tel que RESF ou la
    Cimade, mais leurs actions manquent de cohésion et restent
    insuffisantes pour ébranler l’énorme dispositif répressif à
    70millions d’euros mis en place[sup]7[/sup].
    Une manifestation a eu lieu en février 2011 en mémoire des
    « klandestins » disparus en mer dans leurs bateaux de
    fortune. 300 à 400 personnes ont participé à cette première,
    mais ce qui a été le plus surprenant c’est que dans les jours
    suivant les élus ont organisé une contre manif pour affirmer leurs
    soutiens aux décisions de la métropole. Cette contre manif a
    brassé des milliers de mahorais soucieux de défendre leurs pécules
    et a été fortement encensée par la presse locale. Ce n’est quand
    même pas courant, des élus qui se félicitent à voix haute de la
    mort de « klandestins ». Et des morts il y en a eu :
    au moins 8000 depuis 1995[sup]8[/sup]
    faisant des 70 km qui séparent Anjouan de Mayotte un énorme
    cimetière marin.




    En métropole nous luttons contre les
    lois injustes qui touchent les sans papiers, ici nous luttons pour
    qu’elles soient appliquées, ce qui serait pour un premier temps
    une avancée énorme tant les abus sont nombreux. En voici quelques
    exemples : le CRA[sup]9[/sup]
    déjà, d’une capacité de 60 personnes pour une surface de 137m²
    et quotidiennement rempli par 140 personnes, ce chiffre pouvant
    parfois atteindre les 250 têtes de bestiaux. Il n’est bien
    évidemment pas habilité à accueillir des mineurs, mais le ministre
    se justifie en invoquant l’aspect humanitaire de sa tolérance[sup]10[/sup].
    Il omet peut être les mineurs isolés expulsés sans leurs parents
    ou avec des inconnus arbitrairement désignés comme parents. La
    préfecture ensuite, en dehors de sa mauvaise foi hors du commun, on
    peut noter ses condamnations[sup]11[/sup]
    pour avoir volontairement modifié les dates de naissances de mineurs
    et ainsi pouvoir les expulser. Pour les jeunes femmes qui font leurs
    démarches pour un titre de séjour certains employés de la
    préfecture vont jusqu’à leur proposer de coucher pour débloquer
    leurs dossiers. Pour quelques privilégiés ayant des relations il
    est aussi possible d’acheter son titre de séjour moyennant 600
    euros, quand on travaille à la préfecture on a le sens du service !
    Certaines mairies ont des politiques plus qu’agressives, par
    exemple le maire de Bandrélé qui a fait brûler 28 habitations de
    sans papiers il y a quelques années. La gendarmerie et la PAF ont
    pour pratiques courantes les violations de domiciles pour procéder
    aux rafles à toute heure
    [sup]12[/sup],
    ainsi que l’utilisation de gaz lacrymogènes sur enfants, les
    témoins étant souvent en situation
    irrégulière, aucune
    plainte n’est posée…





    Les pratiques honteuses ne manquent
    pas. Elles sont autant de rides dans le visage vieillissant d’un
    empire colonial qui aime à s’autoproclamer République française !

    Pour celles et ceux qui trouveraient
    que je dresse ici un tableau noir de ce qui se passe, je tiens à les
    réconforter en terminant sur une note positive… un hôtel Hilton
    va bientôt être construit sur l’île, quand on sait que 40% des
    logements de l’île sont insalubres[sup]13[/sup],
    nous voilà rassurés quant au bon accueil des touristes blancs.








    Un membre du collectif N.O.U.S.

    1
    « Un aller simple pour Maoré » documentaire d’Agnès
    Fouilleux



    2
    Pierre Caminade « Mayotte Comores, une histoire néocoloniale »
    Dossier Noir numéro 19, Agone



    3
    Pierre Caminade « Mayotte Comores, une histoire néocoloniale »
    Dossier Noir Numéro 19, Agone



    4
    Statut 7d de la CPI



    5
    « Bob Dénard : profession mercenaire» documentaire de
    Thomas Risch



    6
    Chiffres donnés par le préfet au journal Malango actualité numéro
    292 du 27/01/2011




    7
    Alors que le budget de l’Union des Comores est de 40 millions
    d’euros. Pierre Caminade « Comores-France :
    l’insoutenable légèreté du pouvoir » Billets d’Afrique
    numéro 197, décembre 2010



    8
    Date d’instauration du Visa Balladur –Pasqua



    9
    Taper cra mayotte sur youtube, pour visualiser les conditions
    inhumaines



    10
    Upanga numéro 44 du 15/06/2011, Nicolas Bérard « Les
    pansements de la verrue »



    11
    Upanga numéro 23 du 18/05/2010, Juliette Camuzard « Un mineur
    expulsé, la préf condamnée »



    12
    Violation de l’article 59 du code de procédure pénale



    13
    Upanga numéro 43 du 01/06/2011, Nicolas Bérard « Une ile en
    voie de bidonvilisation »

    hania

    Messages : 149
    Date d'inscription : 27/06/2011

    moussa

    Message  hania le Ven 8 Juil - 17:01

    venez samedi à l'assemblée si vous pouvez,votre contribution trés interressante ,vous pourriez proposer ce sujet à l'ordre du jour ,tout en sachant que le temps de parole ne doit pas dépasser 3 minutes,sinon j'en ferais part si vous le permettez bounce

      La date/heure actuelle est Sam 19 Aoû - 14:47