Le mouvement des indignés


    Appel de la Grece /Les 28 et 29 juin, mobilisons-nous !

    Partagez
    avatar
    Provencracie
    Dev
    Dev

    Messages : 1068
    Date d'inscription : 12/06/2011

    Appel de la Grece /Les 28 et 29 juin, mobilisons-nous !

    Message  Provencracie le Mer 29 Juin - 8:32

    Les 28 et 29 juin, mobilisons-nous en solidarité avec le peuple grec

    Mardi et mercredi prochains, les 28 et 29 juin, la Grèce sera paralysée par une grève générale de 48 h à l'appel des tous les syndicats, les officiels et les petits syndicats de base, ceux du privé et du public, pour empêcher le vote de nouvelles mesures d'austérité par le Parlement.

    Les Assemblées locales de chaque ville et localité du pays se mobilisent aussi, ainsi que des tas d'associations de toutes sortes, le mouvement "Je ne paie pas", les mouvements de défense des droits des étrangers, etc.

    Ces Assemblées (dont celle d'Athènes) appellent à une montée sur la capitale grecque pendant 48 h, avec l'objectif d'encercler le Parlement et d'empêcher coûte que coûte le vote des députés.

    L'Assemblée d'Athènes (Place Syntagma) vient de lancer deux appels, dont l'un à l'international, c'est-à-dire à nous.

    Le minimum ne serait-il pas d'appeler partout où c'est possible, à des rassemblements devant l'ambassade (à Paris) et devant les 13 consulats qui se trouvent sur le territoire pour répondre à la demande de nos amis d'Athènes et d'ailleurs dans le pays et crier très fort que nous sommes avec le peuple grec, particulièrement pendant ces 48 h décisives ?

    Pour information, voici la liste de ces représentations diplomatiques avec leurs adresses :
    http://www.mfe.org/index.php/Annuaires/Ambassades-et-consulats-etrangers-en-France/%28country%29/GRECE

    Dans les villes où il y a des assemblées (et aussi là où il n'y en a pas encore), des rassemblements doivent pouvoir être organisés. C'est très important


    Merci de faire circuler cette proposition et d'y réfléchir sans trop tarder.

    = = = = = = = = = = = =

    Voici les deux appels d'Athènes

    [Grèce] 28 et 29 juin : « Ou nous, ou eux ! »

    Résolution de l’Assemblée de la Place Syntagma (Athènes) du 22 juin

    48 heures dans les rues !

    Tout le pays à la Place Syntagma. Le Mémorandum ne passera pas !

    Appel à toute la Grèce à rejoindre la Place Syntagma pour empêcher le programme d’austérité.


    Pendant un mois, nous avons inondé les places du pays en luttant pour prendre nos vies entre nos mains. À la fin du mois de juin, notre combat arrive à un tournant. Le gouvernement qui a zéro soutien social tente de faire passer le “Mémorandum”[Ensemble des mesures d’austérité en échange du versement d’un nouveau prêt]. Ce plan ne doit pas passer. Nous ne pouvons pas permettre le pillage de la richesse sociale, nous ne sommes pas prêts de tolérer la misère des plus nombreux pour garantir les profits de quelques-uns. Les manœuvres des médias, les remaniements bidons et les chantages du gouvernement, du FMI, et de l’UE, ne nous trompent pas. Maintenant, nous savons que le dilemme n’est pas entre le “Mémorandum” et la “faillite” parce que le “Mémorandum” mène avec une précision mathématique à la dévastation de la société.

    Les syndicats ont appelé à une Grève Générale de 48 heures pendant les deux jours du processus de débats et de vote du Mémorandum au Parlement. Pendant ces deux jours, personne ne doit pas travailler, consommer ou soutenir la moindre tentative de briser la grève. Dans la matinée du premier jour de la grève, nous nous rassemblerons sur la Place de la Constitution (Syntagma), avec les assemblées populaires de toutes les régions du pays et de tous les quartiers d’Athènes.

    Le jour du vote du Mémorandum, nous encerclerons le Parlement et nous enverrons le message qu’il est rejeté par le peuple !

    Pendant un mois nous avons montré qu'il n’y a pas d’“impasse” et que nous avons le pouvoir de tracer une voie nouvelle pour la société. Il est maintenant temps de passer à la prochaine grande étape. Maintenant notre heure est venue, maintenant nous parlons !

    Ou nous, ou eux - Démocratie directe maintenant !

    L'assemblée populaire de la Place de la Constitution (Syntagma), Athènes, 22 juin 2011

    http://real-democracy.gr/

    http://realdemocracygr.wordpress.com/

    = = = = = = = = = = = =

    Information Internationale 22.06.2011

    Amis et amies, frères et soeurs,

    Nous sommes ceux qui luttent, depuis un mois, sur la place Syntagma d’Athènes. Nous sommes organisés en démocratie directe et horizontale, hors de tout parti. Notre voix, c’est notre Assemblée du Peuple qui se déroule quotidiennement.

    Nous sommes indignés parce que certains décident pour nous sans nous, et hypothèquent notre avenir ; parce qu’on nous impose des emprunts qui ne sont pas pour le peuple et qui ne servent que les intérêts des banques et des gouvernements ; parce qu’on nous terrorise par le spectre de la faillite.

    De même qu’ils essaient de nous terroriser, ils essaient de monter les peuples les uns contre les autres.

    NOUS NE VOULONS PAS D’AUTRES EMPRUNTS DE SOUTIEN

    NOUS RESISTONS A LA VENTE DES TERRES ET DES BIENS PUBLICS.

    NOUS NE VOULONS PAS QUE LE PROGRAMME ECONOMIQUE À MOYEN TERME PASSE.

    NOUS SOMMES CONTRE LA SOCIALISATION DES PERTES ET LA PRIVATISATION DES PROFITS.

    UNISSONS NOS VOIX.

    Ils profitent de nos sacrifices et des vôtres pour faire enrichir un petit nombre de personnes. Aujourd’hui c’est nous, demain ce sera vous.

    Tous les dimanches des centaines de milliers de citoyens inondent les places dans toute la Grèce à partir de la place Syntagma (Place de la Constitution).

    Le programme économique à moyen terme ne passera pas.

    Les journalistes restent muets mais pas nous.

    Nous invitons tous les peuples d’Europe, tous les syndicats à organiser des manifestations de solidarité et de soutien au peuple grec, le jour du vote du programme économique à moyen terme.

    REJOIGNEZ NOUS POUR PRENDRE NOS VIES EN MAINS.

    http://www.real-democracy.gr

    [Note : Le « programme économique à moyen terme » est l’autre nom du « Mémorandum », c’est-à-dire l’ensemble des mesures que le gouvernement s’apprête à prendre en échange du prochain versement du prêt en cours de 110 milliards d’euros et l’accord de la “Troïka” (UE/FMI/Banque Centrale Européenne) pour un second prêt dont ni le montant ni les conditions ne sont encore définies]

    = = =

      La date/heure actuelle est Mar 22 Aoû - 22:30