Le mouvement des indignés


    Temoignage de François - Place Catalunya - Barcelone - Espagne

    Partagez
    avatar
    Provencracie
    Dev
    Dev

    Messages : 1068
    Date d'inscription : 12/06/2011

    Temoignage de François - Place Catalunya - Barcelone - Espagne

    Message  Provencracie le Dim 12 Juin - 16:00

    Temoignage de François - Place Catalunya - Barcelone - Espagne

    [Témoignage]6h du matin, les hélicoptères commencent à faire leurs ronds dans le ciel de Barcelone.Ils
    disent qu'ils s'agit d'un nettoyage de la place Catalunya, il s'agit
    surtout de vider cette place de cette foison de pancartes, de cahiers,
    d'idées, de rapports de commissions, de couvertures, petits lieux de
    débats construits avec des couvertures et ficelles pendant les derniers
    12 jours. Ce sont des dizaines et des dizaines de camions remplis de
    toutes ces belles idées. Des milliers de débats improvisés ont eu lieu
    sur la place, la transformant en véritable vivier d'idées des "indignés"
    (du titre du livre de Stéphane Hessel, héro de la résistence). C'est
    cela que les autorités ont voulu nettoyer. Comment ont-ils pu respecter
    aussi peu? La police a chargé et matraqué les
    manifestants assis ou tentant de s'echapper. J'ai un peu de mal à
    écrire car j'ai été frappé au bras assez fortement. Devant mes yeux,
    une jeune femme, isolée totalement pacifique et à terre, s'est fait
    matraquer encore et encore par un groupe de trois "mossos de esquadra".
    J'en suis encore retourné. Je ne vois aucune justification d'une telle
    sauvagerie. Il se pourraient que nous ayons besoin de
    meilleure preparation non violente, mais le principe y est, chez les
    manifestants du moins. Est-ce cela la democratie? Comme
    les dictatures arabes, le gouvernements ne supporte pas la vraie
    democratie sur les places publiques du pays. Suite à tous les discours
    sur l'importance du droit de manifester dans les pays arabes, la
    contradiction est trop flagrante. Il y a surement des
    aspects qui sont spécifiques à l'espagne, royauté qui reste en place,
    ainsi qu'une révolution manquée suite à Franco. Les grands
    propriétaires ont toujours les terres reçues suite à la victoire du
    dictateur, les pro-franco sont encore dans un des principaux partis de
    gouvernement le PP. Il y a un taux de chômage officiel particulièrement
    élevé, des coupes vraiment sombres dans la santé, l'université et j'en
    passe. Mais les indignés espagnols sont bien loin d'en rester là. La
    plupart des choses qui se discutent par les indignés ne sont
    absolument pas spécifiques à l'Espagne: une remise en question de la
    commodification de nos vies ("somos personas, no productos de mercado"),
    une critique avancée du système financier mondial, un appel à une
    véritable démocratie (et des expérimentations émouvantes sur la place),
    le soutien aux petites coopératives, reduction et partage des heures de
    travail, un appel à la mise en place de revenus minimums garantis et
    maximum etc. Il y a énormément de thèmes. Les thèmes antiproductivistes,
    décroissance, sont largement présent, tout le mouvement de la
    décroissance espagnol est engagé dans la lutte. Donc: inspirons-nous partout!! Campons sur les places publiques pour imposer une vraie démocratie. Dans
    la presse francaise, c'est vraiment une honte. Déjà tres peu de
    rapports et quand il y en a, ce seraient des jeunes au chomage, branchés
    sur facebook, qui voudraient que l'economie reprennent pour avoir du
    travail. J'exagère à peine. Exit les centaines de milliers de citoyens
    de tous horizons, l'énorme fourmillement d'idées, de propositions, de
    realisations concretes, les rencontres et discussions humaines, l'énorme
    capacité d'auto-organisation, le respect tellement fort entre tous et
    toutes. Les gens y croient vraiment, il y a un formidable espoir. Les
    rencontres sont humaines, les notes se prennent sur de vraie cahiers,
    les engueulades ou accolades ne sont pas virtuelles. Ne
    venez pas en espagne faire du tourisme, la place Catalunya a été vidée
    pour les touristes et le football parait-il. Barça joue demain. Et les
    touristes continuent leurs achats sans se soucier des matraquages à
    courte distance, trop choquant. Et on dit que le football et le
    tourisme sont apolitiques!! Barcelone est un ville où les gens vivent,
    ce n'est pas un lieu à vendre!! Et ne soutenez plus le Barça, si us
    plau, por favor, dont la consécration est maintenant une excuse pour
    supprimer ce mouvement et vider ce qui a pu devenir une des plus belles
    places d'Espagne avec Puerta del Sol à Madrid.
    sources - Passerellesud
    Media- Libre : https://www.facebook.com/Passerellesud

      La date/heure actuelle est Ven 28 Juil - 8:49