Le mouvement des indignés


    Mieux tisser sa Toile sociale

    Partagez
    avatar
    CommeUneOmbre
    Dev
    Dev

    Messages : 488
    Date d'inscription : 13/06/2011

    Mieux tisser sa Toile sociale

    Message  CommeUneOmbre le Lun 20 Fév - 9:12

    Mieux tisser sa Toile sociale
    LE MONDE TELEVISION | 09.02.12 | 19h18 • Mis à jour le 10.02.12 | 09h34 par Olivier Dumons

    A l'image de Yoono, des outils permettent de gérer les contenus venus de Twitter, Facebook et autres réseaux.



    La jungle des agrégateurs de contenus sociaux.AmandineCiosi.ultra-book.com pour Le Monde

    La multiplication des réseaux, la profusion des applications "sociales" font progressivement exploser le temps passé devant les écrans connectés. Lorsque l'on possède des comptes Facebook, Twitter, LinkedIn, MySpace, Foursquare, Flickr, Tumblr ou encore Instagram, difficile en effet de faire l'impasse sur les multiples messages ou liens reçus, ne serait-ce qu'une journée, pour qui veut suivre le "e-mouvement" et cultiver son réseau.

    Consulter de façon simplifiée les - nombreuses - publications de nos amis virtuels relève désormais de la gageure. Publier sur l'ensemble de ses comptes en un seul clic s'avère carrément utopique. Et réunir l'ensemble de sa vie sociale virtuelle sous une même bannière s'apparente à la quête du Saint-Graal. L'heure est donc à l'agrégation. Avec les principaux réseaux sociaux sont apparus des outils de consultation et interaction privilégiés qui favorisent la centralisation des données. Tweetdeck, racheté par Twitter, ou encore Flipboard, Echofon ou encore Seesmic, Smartr et Flock puis Rockmelt en sont les meilleurs exemples.

    UNE PLATE-FORME D'INTERCONNEXION

    L'un des outils les plus pratiques est français : Yoono. C'est l'application sociale par excellence. En un seul clic, elle permet de retrouver, dans une nouvelle barre latérale de son navigateur Firefox, des raccourcis vers les principaux réseaux sociaux et messageries. Idéal pour ceux qui veulent essayer d'être plus efficaces et rapides dans leur lecture du courrier et des médias.

    Yoono est née en 2005 d'une idée de Laurent Quérel qui, avec son associé Pascal Josselin, va proposer l'un des tout premiers outils de social bookmarking (marque-page social) : le principe, partager ses marque-pages avec ses connaissances afin d'obtenir une meilleure pertinence dans la consultation de sites. Et créer un vrai complément aux moteurs de recherche classiques grâce à un algorithme fondé sur la proximité des termes. A l'époque, le secteur est encore très ouvert puisqu'on ne compte qu'un seul concurrent, Delicious et son système de mots-clés.

    Le modèle économique fondé sur la publicité ultra-ciblée grâce au traçage des utilisateurs tardant à trouver ses marques, Yoono bascule progressivement vers l'agrégation de contenus du Web social. Fin 2007, les futurs géants des médias sociaux sont lancés, et Yoono s'appuie sur ces succès pour proposer sa barre latérale de navigation (ou "side-bar"), plate-forme d'interconnexion aux principaux services Web. Développée en parallèle, l'extension pour Firefox va connaître un succès fulgurant au point de supplanter le champion de l'époque, Echofon. Avec près de 7,5 millions de téléchargements, le "couteau suisse" des réseaux sociaux est devenu l'une des extensions les plus installées pour le navigateur de Mozilla.

    Aujourd'hui, la société mère de Yoono va commercialiser un nouveau produit permettant à tout média de publier sur tous supports ses contenus, en les mêlant de façon transparente aux flux sociaux de chaque utilisateur. De son côté, la side-bar Yoono va continuer à agréger de nouveaux médias pour simplifier encore notre usage des réseaux sociaux, des messageries et des contenus partagés.

    O.D. a écrit:
    Tour d'horizon des agrégateurs sociaux


    Les navigateurs (N) et extensions web (E) : Plusieurs navigateurs se sont spécialisés dans l'agrégation de contenus sociaux. D'autres ont préféré proposer une extension Firefox ou Chrome. Avantage pour les premiers, l'espace, mais des navigateurs forcément moins performants que les poids lourds du secteur.

    Les applications de bureau (B) : Un outil qui s'installe sur son ordinateur et qui reproduit l'usage du navigateur, mais sans être lié à un produit précis. Évite également la “pollution” visuelle ou d'espace ou le ralentissement du navigateur.

    Les applications smartphones et tablettes (M) : Des applications qui s'utilisent en mobilité, parfois comme un magazine, quel que soit le système d'exploitation (iOs ou Androïd) et quel que soit le format (tablette, iPad, smartphone).

    • Yoono http://www.yoono.com/ (N/E/B/M)
    • Tweetdeck http://www.tweetdeck.com/ (N/E/B/M)
    • Echofon http://www.echofon.com/ (E/B/M)
    • Smartr http://smartr.mobi/ (B/M)
    • FlipBoard http://flipboard.com/ (M)
    • Rockmelt http://www.rockmelt.com/ (N)
    • Flock http://flock.fr/ (N)
    • Summify http://summify.com/ (N/M)
    • Seesmic https://seesmic.com/ (N/B)
    • Google Currents http://www.google.com/producer/currents (M)
    • Flud http://www.flud.it/ (M)
    • MultiMi http://www.multimi.com/ (M)
    • Pulse http://www.pulse.me/ (M)
    • Social http://www.socialdeskapp.com (B)
    • Brief Me http://www.briefmeapp.com/ (M)
    • ...



    Source: http://www.lemonde.fr/technologies/article/2012/02/09/mieux-tisser-sa-toile-sociale_1638814_651865.html#xtor=EPR-32280229-[NL_Titresdujour]-20120210-[deroule]

      La date/heure actuelle est Jeu 21 Sep - 1:43