Le mouvement des indignés


    Indignés ? Sommes nous les 99% ? La com internationale de Sol se met en greve ?

    Partagez
    avatar
    Provencracie
    Dev
    Dev

    Messages : 1068
    Date d'inscription : 12/06/2011

    Indignés ? Sommes nous les 99% ? La com internationale de Sol se met en greve ?

    Message  Provencracie le Lun 19 Déc - 16:08


    • 19 dec 2011 - Extension International de Sol se déclare en Grève– Sommes nous les 99% ?
    • Occuppy Wall Street l´ont compris depuis le début. Nous sommes les 99%. C´est là que réside l´injustice mais aussi la force. Ou nous sommes les 99% ou le mouvement n´aura aucun sens. De plus en plus, à beaucoup d´entre nous, il nous semble que le 15M perd de la participation. Nous le voyons lors des manifestations, dans les assemblées, dans les quartiers, dans les actions et le réseau
      internet. Les gens ne viennent plus s´ajouter, et le peu qui vient, ou bien n´arrive pas à se relier ou bien finit par disparaitre. Réellement croyons-nous que cette situation de signifie rien, que c´est juste à cause du froid, qu´il faille attendre que passe cette période de paresse et qu´une fois passée reviendra un nouveau 15M de manière spontanée?

      Peut être qu´au lieu de nous attribuer des médailles, de nous plonger dans la résistance, le moment est venu de faire une pause et nous interroger sur des questions de fond: Serait-ce parce que nous
      appelons structure ce qui est bureaucratie, que nous associons souveraineté d´assemblée à ce qui est le résultat de dispersion et division?

      Peut être devrions nous nous interroger pourquoi chaque fois nous sommes plus invisibles, pourquoi nous sommes plus déconnectés entre nous et avec les gens, pourquoi semble-t-il que le 15M ne fait rien.

      Il est clair que la solution à tous ces thèmes est inconnue mais nous ne la trouverons certainement pas en restant enfermés dans nos respectives commissions et groupes de travail, et indifférents à ce qui
      se passe autour de nous. Pus qu´un mouvement nous sommes aujourd´hui des centaines de petits groupes qui parfois bafouille entre eux, qui se lancent dans des monologues à la recherche d´approbation.

      Résultat de cette déconnexion: l´espace publique que nous avons redécouvert a été remplacé par une somme d´espaces privés. Il n´y pratiquement plus de dialogue, il n´y a pas de construction collective,
      il n´y a pas d´espace pour tous nous rencontrer, débattre, vibrer et faire face à ceux d´en haut.

      Est-il possible que nous ayons oublié de nous écouter les uns les autres? Sommes nous en train d´utiliser notre groupe de travail comme un haut parleur de ce dont nous sommes particulièrement sensible, aussi juste que soit notre cause? Sommes nous en train de reproduire les vieilles formes d´activisme qui ont déjà démontré leur inutilité (entre autre parce qu´elles excluent beaucoup de personnes)? Définitivement, avons nous arrêté de nous battre pour ce qui nous unit?

      Il est évident que nous sommes mieux qu´avant le 14M. En ce temps nous n´existions même pas comme mouvement. En chemin nous avons cumulé de nombreuses et précieuses expériences, il ne s´agit pas de dévaloriser ce que nous avons obtenu mais il est flagrant que quelque chose ne
      marche pas, qu´il nous faut changer pour pouvoir poursuivre la route et arriver à la transformation sociale, aux changements que nous souhaitons.

      Ceux qui réellement dirigent le monde ne tournent plus la tête devant notre présence. Nous revenons au tableau où nos mouvements sont connus,nos codes sont devenus des références, il est possible de nous étiqueter parce que nos actions le justifient.

      Il est dans nos mains surprendre à nouveau, de les laisser sans voix et faire face.

      Nous vivons un moment historique unique où il est possible de changer le monde et nous ne pouvons pas ne pas en profiter.

      Le succès du mouvement dépend du fait que nous soyons à nouveau les 99%. Même si nous ne connaissons pas la réponse à ce qui viendra par la suite, quelle forme donner au redémarrage que nous nécessitons, nous comprenons que le premier pas pour rompre une dynamique erronée c´est de
      la casser, s´arrêter, et prendre du recul pour plus de perspective.

      C´est pourquoi, Extension Internationale nous nous mettons en grève dans nos activités et nous nous déclarons en journées de réflexion-active indéfinies.

      Nous espérons être capables de quitter nos assemblées pour nous rejoindre à nouveau, sans le corset de nos commissions et groupe de travail au milieu, pour prendre une bouffée d´air frais et construire
      une direction commune. Une direction qui nous permette de récupérer cette force que nous avions et qui faisait trembler à ceux d´en haut.

      #reinicia15m (#redemarre15M)

      Compte rendu de original: http://madrid.tomalaplaza.net/2011/12/19/extension-internacional-de-sol-...
    source : http://paris.reelledemocratie.com/node/909

      La date/heure actuelle est Lun 26 Juin - 10:37